Décolonisation: cuisant échec pour le Maroc au séminaire du Comité des 24 à Grenade

algeriepatriotique.com. Le Marco vient d’essuyer un nouvel échec au sein du Comité spécial de décolonisation de l’ONU, dit Comité des 24, qui vient de conclure les travaux de son séminaire annuel de décolonisation à Grenade, dans les Caraïbes.

Malgré une mobilisation inégalée de son appareil diplomatique et une débauche de moyens considérables dans tous les pays de la région, le Maroc n’a pas réussi à donner un cachet reconnu à la participation des soi-disant élus locaux de Dakhla et de Laâyoune, villes occupées du Sahara Occidental.

La réponse des membres du Comité qui ont participé au séminaire a été sans équivoque : le Front Polisario est, et demeure, comme le dictent les résolutions de l’Assemblée générale, le seul représentant légitime du Sahara Occidental, territoire non autonome inscrit sur la liste du Comité en charge de la décolonisation.

Dès l’ouverture des travaux du séminaire, nombre de pays membres et participants ont exigé du président du Comité, l’ambassadeur d’Antigua et Barbuda, de définir la qualité de la présence des deux personnes en question à cette rencontre. Le président du Comité a fini par admettre publiquement que les «deux individus» sont présents en qualité d’«invités personnels».

Ce n’est donc pas au titre de représentants du peuple du Sahara Occidental ni en une quelconque présumée qualité de représentant élu que ces «deux individus», selon les propres termes du président du Comité, ont été admis à ce séminaire.

Leer más …Décolonisation: cuisant échec pour le Maroc au séminaire du Comité des 24 à Grenade

Le Maroc reporte le procès d’un journaliste Sahraoui.

Le tribunal de première instance d’ El Ayoun a reporté au 14 mai le procès de Laaroussi Ndour, arbitrairement détenu depuis le 2 mai 2018

Le photographe et rédacteur du Centre Bentilli, l’un des groupes media sahraouis dans les territoires occupés, qui écrit et filme quotidiennement les violations des droits humains au Sahara occidental perpétrées par le Maroc, a été arrêté et maltraité sur l’avenue Smara selon plusieurs témoins

Ce matin alors qu’il était présent à la cour, il n’avait pas la prothèse auditive dont il avait besoin, elle lui a été confisuqée par les autorités marocaines d’occupation.

Le procès a été reporté puisque Ndour ne pouvait pas entendre correctement.

Des amis, des militants et des membres de sa famille étaient venus au tribunal apporter leur soutien au journaliste et protester contre sa détention arbitraire

Leer más …Le Maroc reporte le procès d’un journaliste Sahraoui.

Nouveaux transferts de prisonniers politiques Sahraouis

Sidi Abdallahi Abbahah et Mohamed Bourial, prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik ont été transférés le matin du 7 mai de la prison de Kenitra à celle de Tiflet 2

Selon des informations des familles, Abdallahi Abbahah et Mohamed Bourial ont été très mal traités.

Une nouvelle fois, le transfert de ces prisonniers politiques a eu lieu sans que leurs familles ni leurs avocats n’en aient été informés.

Sidi Abdallahi Abbahah a été condamné à la prison à perpétuité et est systématiquement la cible de répression et de torture depuis son arrestation arbitraire en 2010

Mohamed Bourial a été condamné à 30 ans de prison.

Tous les deux ont poursuivi une grève de la faim de 33 jours cette année avec leurs camarades Mohamed El Bachir Boutanguiza et Abdallahi Lakfawni.

Leer más …Nouveaux transferts de prisonniers politiques Sahraouis

L’Union Nationale des Femmes Sahraouies fait appel à Macron

L’UNMS (Union nationale des femmes sahraouies) a adressé une lettre au président de la République française, Emmanuel Macron, demandant son intervention afin que les autorités marocaines autorisent Claude Mangin à rendre visite à son mari, Naama Asfari, prisonnier politique détenu au Maroc.

Leer más …L’Union Nationale des Femmes Sahraouies fait appel à Macron

Appel de personnalités à Emmanuel Macron pour soutenir Claude Mangin dans son 17eme jour de grève de la faim

Un appel lancé avant-hier qui a déjà obtenu plus de 200 signatures d’artistes, d’avocats, de personnalités politiques et d’associations, adressé à Emmanuel Macron, Président de la République Française, pour soutenir Claude Mangin-Asfari, citoyenne française en grève de la faim depuis le 18 avril afin d’obtenir à nouveau son droit de visiter son mari en prison au Maroc.

Parmi ces personnalités, le célèbre acteur espagnol Javier Bardem, mais aussi  des membres du Parlement, et autres élus issus de différents partis politiques

Le droit élémentaire de Claude Mangin de visiter son mari, Naama Asfari, prisonnier politique Sahraoui du groupe de Gdeim Izik, lui a été refusé pendant près de 2 ans par les autorités marocaines qui ne l’autorisent plus à entrer dans le pays.

Ce refus d’entrer au Maroc représente  une interdiction de visiter son mari, ce qui constitue une grave violation de son droit élémentaire à une vie privée et familiale et contraire au droit international humanitaire.

Leer más …Appel de personnalités à Emmanuel Macron pour soutenir Claude Mangin dans son 17eme jour de grève de la faim

Le Polisario dément le “mensonge” du Maroc après la rupture des ses relations avec l’Iran

Chahid ElHafedh, 02 mai 2018 (SPS) Le Front Polisario a qualifié de “grand mensonge” l’affirmation du Maroc selon laquelle le Front Polisario entretient des relations dans le domaine militaire avec l’Iran, défiant Rabat de présenter des preuves de ses “fausses allégations”, après avoir décidé de rompre ses relations avec Téhéran “en raison de son soutien au Polisario”.

Le coordinateur du Front Polisario avec la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso), M’hamed Khaddad, a indiqué que l’action de Rabat obéit à un “petit opportunisme politique” qui vise à “contourner la reprise des négociations politiques directes demandée par l’ONU” pour le règlement du conflit du Sahara occidental à travers un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, un processus en cours depuis le cessez-le-feu de 1991.

M. Khaddad s’exprimait dans une déclaration à l’agence de presse espagnole, EFE, suite à l’annonce mardi par le Maroc de la rupture des ses relations avec l’Iran.

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita avait annoncé mardi la décision de son pays de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran en raison, selon lui, du “soutien” iranien au Front Polisario.

Leer más …Le Polisario dément le “mensonge” du Maroc après la rupture des ses relations avec l’Iran

Résumé des Interventions des Membres du Conseil de Sécurité

Ci-joint un bref résumé des interventions des membres du conseil de sécurité lors de la réunion sur le Sahara occidental  le 27 avril 2018

12 votes pour

3 abstentions : Chine, Ethiopie et Russie

Etats-Unis  (oui)

Nous, les états membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies, avons laissé tomber le Sahara occidental dans un conflit gelé.

Notre objectif est d’envoyer 2 messages :

  • Changer notre manière de traiter la situation au Sahara occidental,
  • Soutien total aux efforts de Koehler. Les USA veulent enfin voir des avancées… attendent que les protagonistes retournent à la table des négociations durant les 6 prochains mois. Le plan d’autonomie du Maroc est « sérieux, réaliste et crédible », il représente une approche possible pour résoudre le conflit. Il serait regrettable pour chacun de rejeter les termes de la résolution dans le but de marquer des points politiquement.

Citation de John Bolton dans son livre de 2008 : « La MINURSO semble en route pour exister éternellement… »

Leer más …Résumé des Interventions des Membres du Conseil de Sécurité

La France a une lourde responsabilité dans la non-décolonisation du Sahara Occidental. Lettre ouverte à Emmanuel Macron

humanite.fr.– Lettre ouverte d’universitaires et de chercheurs internationaux à Emmanuel MACRON, Président de la République française

Monsieur le Président de la République,

le 27 février 2018, la Cour de justice de l’Union européenne, dans son jugement sur les accords de pêche entre l’UE et le Maroc, a rappelé de manière très claire l’absence de souveraineté de l’État marocain sur le territoire du Sahara Occidental et sur ses eaux adjacentes, invitant implicitement à respecter la souveraineté permanente du peuple sahraoui, représenté par le Front Polisario, sur ses ressources naturelles. Cet arrêt, qui empêchera désormais les États-membres de l’UE d’importer des produits (agricoles, halieutiques, miniers, …) en provenance de ce territoire non autonome des Nations unies, ne fait que souligner l’urgence d’une décolonisation pacifique de ce territoire, en conformité avec la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée générale de l’ONU et attendue depuis le départ de l’Espagne en février 1976.

Leer más …La France a une lourde responsabilité dans la non-décolonisation du Sahara Occidental. Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Accord de pêche UE-Maroc : Bruxelles rassure les Sahraouis et enfonce Rabat


Algerie Patriotique.- La Commission européenne respectera, lors des négociations sur un nouveau protocole relatif à l’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Maroc, la décision de la Cour européenne de justice (CJUE) qui exclut les eaux territoriales sahraouies, affirment des sources sahraouies responsables se référant aux déclarations d’une ministre espagnole.

Dans une déclaration, lundi, à son arrivée à Bruxelles pour participer à la réunion des ministres européens de la Pêche, la ministre espagnole de l’Agriculture et de la Pêche, Isabel Garcia Tejerina, a précisé que le nouvel accord de pêche UE-Maroc «respectera scrupuleusement la décision de la Cour européenne de justice (CJUE) qui a conclu que l’accord en question ne s’applique pas aux eaux territoriales du Sahara Occidental», affirmant que les négociations devant être lancées à cet effet «ne portent pas sur la prorogation de l’actuel accord de pêche (qui expirera le 14 juillet 2018) mais concernent un nouvel accord qui tient compte de la décision de la CJUE».

La ministre espagnole a souligné que les négociations sur un nouvel accord de pêche UE-Maroc, auxquelles les ministres européens de la Pêche ont donné leur feu vert lundi, «respecteront scrupuleusement» la décision de la CJUE qui a conclu que ledit accord «ne s’applique pas «au Sahara Occidental et à ses eaux territoriales» car il s’agit d’un territoire occupé par le Maroc.

Leer más …Accord de pêche UE-Maroc : Bruxelles rassure les Sahraouis et enfonce Rabat

Mémorandum sur les allégations du Royaume du Maroc sur la zone tampon

Le Maroc a orchestré ces jours ci un tapage médiatique et diplomatique sans précédent qui a atteint le stade de l’hystérie. Il a même brandi la menace d’engager une action militaire pour annexer les zones libérées, prétextant, selon Rabat, que les forces sahraouies ont violé l’accord du cessez-le-feu conclu entre les deux parties depuis 1991.

Ce tapage de Rabat a été accompagné par une campagne de désinformation sur la réalité qui existe sur le terrain en semant la confusion sur les données géographiques acceptées d’un commun accord par les deux parties, le Front Polisario et le royaume du Maroc.

C’est à ce sujet que les clarifications suivantes s’imposent:

1- L’Accord Militaire N° 1 organisant l’opération du cessez-le-feu entre le Front Polisario et le Maroc stipule que le mur de défense est la ligne de démarcation entre les deux armées jusqu’a à la tenue du référendum et connaitre le statut définitif du territoire, avec la création d’une zone tampon à l’Est du mur large de 5 km sur 2700 km de long.

Leer más …Mémorandum sur les allégations du Royaume du Maroc sur la zone tampon

Accord de pêche UE – Maroc : La Commission européenne respectera l’arrêt de la CJUE

elmoudjahid.com.- La Commission européenne respectera le jugement de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a conclu le 27 février dernier que l’accord de pêche UE-Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental, a affirmé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini qui a souligné que les décisions de cette Cour sont «contraignantes» pour les institutions de l’Union et ses Etats membres.

La Commission européenne respectera le jugement de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a conclu le 27 février dernier que l’accord de pêche UE-Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental, a affirmé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini qui a souligné que les décisions de cette Cour sont «contraignantes» pour les institutions de l’Union et ses Etats membres.  «La Commission respectera le jugement de la CJUE, dont les décisions sont contraignantes pour toutes les institutions de l’UE et tous les Etats membres», a-t-elle écrit dans sa réponse à l’eurodéputé, Miguel Urban Crespo, qui exhortait la Commission à suspendre les négociations de nouveaux accords commerciaux, agricoles et de pêche, avec le Maroc.

La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité a déclaré, à ce titre, que la Commission a «pris note» de l’arrêt de la CJUE et «l’examine de près afin d’en déterminer les conséquences et les éventuelles mesures à prendre». Evoquant l’autre arrêt de la CJUE rendu le 21 décembre 2016, la première responsable de la diplomatie européenne a reconnu que l’accord d’association UE-Maroc «ne prévoit, actuellement, aucune base légale pour accorder des préférences tarifaires aux produits provenant du Sahara occidental» occupée.

Leer más …Accord de pêche UE – Maroc : La Commission européenne respectera l’arrêt de la CJUE

Uso de cookies

porunsaharalibre.org utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies