EN SOUVENIR D UN GRAND HOMME, MOHAMED ABDELAZIZ « Il n’est pire orphelin que celui qui lest de son idéal »

mohamed abdelazizPor Mohamed SIDATI, 06 de agosto de 2016 / porunsaharalibre.org

“Il y a des hommes qui luttent un jour et ils sont bons, d’autres luttent un an et ils sont meilleurs, il y a ceux qui luttent pendant de nombreuses années et ils sont très bons, mais il y a ceux qui luttent toute leur vie et ceux-là sont les indispensables.” (Bertolt Brecht)
Pour avoir côtoyé cet homme pendant près de 50 ans, soit une vie, pour avoir travaillé et collaboré avec lui, bref pour avoir été compagnons d’une même lutte, je trouve une vraie consolation à donner aujourd’hui témoignage sur ce grand ami, malgré la douleur et l’émotion qui m’étreignent.
L’immense vide provoqué par sa disparition ne saura être comblé du jour au lendemain, peut-être ne le sera-t-il d’ailleurs jamais. Mais je veux exprimer ici la part qu’il nous a laissée en héritage, dire les traits de cet homme qui ont ajouté du sens à notre combat.

Leer más …

Uso de cookies

porunsaharalibre.org utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies