La communauté sahraouie en France, “Résistance dans la diaspora”

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais)

 

PUSL.- Durant la dernière décennie, la France a vu l’arrivée de nombreux Sahraouis d’Espagne, en raison de la crise économique dans ce pays. Entre autre, plusieurs jeunes demandeurs d’asile venant des territoires occupés du Sahara occidental et du sud du Maroc. De ce fait, l’expansion des associations de la communauté sahraouie dans les régions de leur présence, notamment dans le centre, le sud et le sud-ouest de la France. Ceci s’ajoute à la banlieue de la capitale française, Paris, où se trouvent des associations de la diaspora sahraouie qui s’y sont installées depuis la fin les années soixante-dix du siècle passé du siècle dernier. La même chose s’applique presque à la Belgique et aux pays nordiques, mais avec des effectifs moins importants.

Malgré ses effectifs et ses modestes capacités matérielles l’apport la communauté sahraouie était toujours présent durant toutes les étapes de la révolution. La communauté à répondu très tôt à l’appel de la révolution par la formation des cellules politiques afin de soutenir le Front Polisario et sensibiliser à la lutte du peuple sahraoui. Fin 1975, des groupes de jeunes travailleurs et d’étudiants sahraouis sont partis de France, d’Espagne, de Belgique et des Pays-Bas, pour rejoindre le Polisario, Où ils ont travaillé dans tous les secteurs, l’éducation, la santé….ect et ont même fait partie des rangs des premières unités de l’Armée populaire de libération sahraouie.

Les Sahraouis en diaspora vivent loin du pays, ils sont confrontés à un grand défi pour s’adapter dans un nouvel environnement, préserver leur identité et culture et les transmettre aux enfants. Les parents exhortent leurs fils à maintenir le dialecte Hassanya, à apprendre leur religion, raviver en eux les valeurs morales et patriotiques et consolider le lien avec la cause sahraouie. Ils veillent également à les encourager à l’apprentissage de langue et la culture du pays d’accueil, ainsi que l’ouverture sur le monde extérieur et le maintien des relations avec toutes les composantes de la société civile.

Vivre en diaspora impose aux membres de la communauté le travail pour satisfaire les besoins de la petite famille et améliorer les conditions de vie des siens, dans les campements de refugiés, pour consolider les facteurs de résistance ou dans les zones occupées pour l’accompagnement de l’intifada et en solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines.

La solidarité sociale et l’entraide entre ses membres ainsi qu’avec leur peuple en général, sont parmi les objectifs primordiaux de la communauté Sahraouie. Au long de son histoire elle a démontré cette tradition encrée, surtout dans les moments difficiles, telles que les crises ou les catastrophes naturelles comme les inondations qu’ont vécu les camps de réfugiés sahraouis les années passées.

Actuellement avec l’épidémie du Coronavirus, la communauté entreprend des initiatives afin d’améliorer la protection de tous ses membres en les sensibilisant sur le strict respect du confinement et la mise en œuvre de toutes les précautions et mesures préventives pour lutter contre le Covid19, maintenir la santé publique et répandre la tranquillité dans leur entourage.

Afin d’apaiser les souffrances des familles des victimes de cette épidémie et de couvrir une partie de leurs dépenses, la communauté a décidé d’ouvrir un compte de solidarité spécial à cet effet.

La communauté sahraouie persévérera dans son fort attachement au droit légitime et légal à l’autodétermination et l’indépendance du peuple du Sahara occidental, dont la sensibilisation à sa juste cause demeure au premier plan de ses objectifs.

En collaboration avec les représentations du Front Polisario et le mouvement de solidarité , dans les pays d’accueil la communauté organise diverses activités culturelles et intellectuelles, telles que les conférences, la diffusion des documentaires, les manifestations et les expositions de photos….etc, pour donner un éclairage et briser le blocus médiatique imposé sur le problème du Sahara occidental et dénoncer les crimes et les violations des droits de l’homme du régime d’occupation marocain.

Paris, 04 avril 2020
Collectif des Associations Sahraouies en France et Pays Nordiques: shdiaporafr@gmail.com