L’ONG française MRAP s’adresse au ministre des Affaires étrangères pour intervenir pour la libération des prisonniers politiques au Maroc

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais)

PUSL.- L’ONG française MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) a adressé une lettre, en date du 28 avril, au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, alertant sur la situation des prisonniers politiques marocains et sahraouis au Maroc
Ministre.

Le MRAP a écrit au ministre français des Affaires étrangères décrivant la situation des prisonniers politiques dans les prisons marocaines qui souffrent de conditions de vie encore plus dangereuses en raison de la propagation de Covid-19 et demandant au Drian ” d’intervenir auprès du pouvoir marocain pour qu’il libère sans délai les prisonniers politiques marocains et sahraouis détenus dans les prisons marocaines et mette fin à sa politique de répression contre les mouvements populaires au Maroc et au Sahara Occidental. ”

” Ce sont des lieux à haut risque où les détenus, souvent victimes de mauvais traitements et de tortures, sont exposés à la contamination. Pour éviter la contagion, plus de 5600 prisonniers de droit commun ont été libérés en bénéficiant d’une grâce du chef de l’État. Mais tous les détenus politiques et d’opinion en ont été exclus. Les responsables du mouvement populaire du Rif (Hirak), condamnés à de lourdes peines de prison à la suite de procès inéquitables, restent détenus. Les prisonniers politiques sahraouis sont en grave danger en raison notamment de leur état de santé fortement dégradé suite aux tortures mais aussi en raison des discriminations dans l’accès aux soins.”

La Haute-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, Michelle Bachelet, a recommandé le 3 avril la libération des ” détenus administratifs et de ceux détenus arbitrairement pour leur travail politique et dans les droits humains “. Les associations des droits humains au Maroc et des avocats ont demandé ” la libération immédiate de tous les détenus politiques et d’opinion au Maroc”.

Le MRAP a été créé en 1949, est une Association nationale d’éducation populaire, organisation non gouvernementale dotée du statut consultatif auprès des Nations Unies, membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme et titulaire de Agrément d’éducation nationale.