Déclaration du gouvernement sahraoui sur la violation du cessez-le-feu

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais) العربية (Arabe)

Communiqué

Ce matin du 13 novembre 2020, les forces d’occupation marocaines ont ouvert trois brèches à l’est de la brèche illégale de Guerguerat, le gouvernement sahraoui à considéré la brèche comme une violation permanente du cessez-le-feu établi entre les deux partis en 1991.

À l’aube du vendredi 13 novembre 2020, l’occupant marocain a de nouveau mis un terme au cessez-le-feu en impliquant un groupe de voyous, en civil, dans une attaque à l’encontre de civils sahraouis qui protestaient pacifiquement face à la brèche illégale de Guerguerat. Ce qui est d’autant plus dangereux, c’est que leurs forces armées ont traversé le mur de la honte, près de la brèche, afin de cercler la zone.

Notre armée populaire de Libération a rétorqué face à cet acte imprécisable et désespéré, pendant que nos civils étaient confrontés aux voyous en civils.

Au final, les affrontements ont prit effet et la guerre imposée à notre valeureux peuple a éclaté. De ce fait, nous entrons dans une nouvelle étape décisive pour la lutte de notre peuple, défendant son droit légitime à la liberté, la dignité et la souveraineté.

En conséquence, le Front Populaire pour la Libération de Saguia El Hamra et Rio de Oro appelle tous le peuple sahraoui à s’unir, avec la fermeté et le courage qu’on lui sait, contre les agressions brutales et de parachever la libération de la patrie occupée avec tous les sacrifices et la générosité qu’elle requiert en suivant le chemin de nos martyrs.

Gloire et éternité à nos martyr

Bir Lahlou, le 13 Novembre de 2020