Une manifestation à Bruxelles souligne l’urgence de protéger la population sahraouie

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais)

PUSL.- Samedi 16 janvier, la diaspora sahraouie a manifesté à Bruxelles pour réclamer la protection urgente de la population civile sahraouie dans les territoires occupés qui font l’objet d’une campagne de répression brutale par l’occupant marocain depuis la fin du cessez-le-feu le 13 novembre 2020. Appel au Comité international de la Croix-Rouge ainsi qu’au Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’ils remplissent leurs devoirs envers le peuple sahraoui. Ils ont également souligné le sort des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines qui subissent des représailles extrêmes depuis la fin du cessez-le-feu et subissent des tortures continues.

La diaspora sahraouie en Belgique est engagée dans la lutte pour la liberté et soutient son gouvernement, la République arabe sahraouie démocratique et le Front POLISARIO, le Mouvement de libération sahraoui.

Communiqué

Condamnation des violations des droits de l’homme par le Maroc après sa violation de l’accord de cessez-le-feu au Sahara occidental

Le Maroc a violé le 13 novembre 2020, l’accord de cessez-le-feu signé en 1991 sous l’égide de l’ONU, en lançant une opération militaire contre des civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement contre l’occupation du Sahara Occidental et l’ouverture d’une brèche illégale à El Guerguerat dans la zone-tampon surveillée par la MINURSO qui est restée spectatrice.

Face à cette agression, l’armée de libération sahraouie a riposté en légitime défense et le Front Polisario a annoncé le retour à la lutte armée, afin d’imposer les droits légitimes du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance.

Depuis cette date, les autorités marocaines ont lancé une campagne féroce pour se venger des sahraouis en territoires occupée, en particulier les militants anti-occupation et qui réclament l’autodétermination. Certains quartiers des villes d’El-Ayoun, Smara et Boujdour se sont transformés en “gueto” assiégés et surveillés en permanence. Des hommes, des femmes et des jeunes enlevés, détenus et torturés. Les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines n’ont pas été épargnés par ces représailles et ont été soumis à davantage de négligence médicale, de torture, de mauvais traitements.

Les associations de la communauté Sahraouie de Belgique, ainsi que celles solidaires avec le Peuple Sahraoui, se rassemblent le Samedi, 16 janvier 2021, à Bruxelles pour :

    • Exprimer leur soutien au Peuple Sahraoui agressé et opprimé et dénoncer l’irresponsabilité du Royaume du Maroc dans sa violation du cessez-le-feu, au su et au vu de la mission des Nations Unies « MINURSO » en place
    • Exiger du Conseil de Sécurité de l’ONU de contraindre le Maroc de respecter le doit rester passive face à l’intransigeance du Maroc et sa à la volonté de torpiller tous les efforts menés par les Nations unies depuis 1991
    • Exiger de la Commission Internationale de la Croix Rouge la protection des civiles sahraouis et d’envoyer d’urgence une mission dans les territoires occupés du Sahara occidental pour mener une enquête sur ces représailles et visiter les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines
    • Condamner l’ouverture de consulats au Sahara Occidental occupé et l’annonce récente du président sortant américain Donald Trump, relative à la reconnaissance des revendications territoriales illégales du Royaume du Maroc sur le territoire non autonome du Sahara occidental, car cela constitue une violation flagrante du droit international et des chartes des Nations Unies et de l’Union africaine
    • Dénoncer la complicité de l’Union européenne, en ratifiant les accords commerciaux incluant illégalement le Sahara occidental, avec le Maroc pour financer son occupation, malgré les décisions de la Cour de Justice européenne, qui précisent que le Maroc et le Sahara Occidental sont deux entités distinctes et séparées
    • Saluer le courage du peuple marocain, qui lutte également pour obtenir ses droits légitimes les plus fondamentaux, telle qu’une vie décente dans un système démocratique. Nous regrettons vivement que le régime autoritaire marocain s’efforce depuis 45 ans de nourrir l’esprit de chauvinisme et de créer une fausse haine entre le peuple marocain et le peuple sahraoui, alors que leur seule aspiration pourrait être de coopérer en paix, dans un esprit de bon voisinage et de respect

Bruxelles, le 15 janvier 2021

L’association le Sahara n’est pas à Vendre
L’Association des Filles de Saguia
L’Association des Sahraouis de Belgique
Comité Belge de Solidarité Avec le Peuple Sahraoui