Déclaration de la famillie du prisonnier politique sahraoui Mohamed Lamin Haddi

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais) العربية (Arabe)

PUSL.- Pour la cinquante-deuxième journée consécutive, le prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine Haddi, poursuit sa grève de faim, et son sort est inconnu pour le douzième jour consécutif.

Le directeur de la prison«Mohammad Al-Boushiti» allège que le prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine Haddi , n’est pas en  grève de faim. La délégation pénitentiaire des prisons l’a également retracée, allégeant dans un  communiqué que la famille de ce détenu veut violer les mesures de précaution contre le corona virus. Nous signalons que la famille de Mohamed Lamine est restée un an sans se rendre à la  prison 2 de Tiflet pour visiter son fils, par respect des mesures de précaution sanitaires.lorsque cette famille est venue à la prison , elle portait des masques et avait de stérilisateur. Cette pagaille n’est rien d’autre qu’un cintre et un dénonciateur sur lequel le régime marocain commente les justifications de ses actions, et le Conseil national des droits de l’homme au Maroc n’a pas non plus retardé à s’aligner sur la même onde de mensonge, en déclarant qu’une équipe du même conseil a rendu visite au prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine, qui se trouvait en bonne santé, il jouit de tous ses droits et il n’est pas en gréve de faim.

De ce fait, en  temps que famille du prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine , nous réfutons toutes ces allégations et fausses des déclarations à l’encontre de notre famille , de notre fils et sont droit.

_ Nous assurons également l’opinion publique que notre fils respire son dernier souffle à la merci du bourreau, “Muhammad Al-Boushiti” s’il est encore en vie, et s’il est mort, alors il nous cache la vérité.

_ est il concevable que la mère du prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine Haddi, soi privée de le voir et on permette à une équipe du Conseil des ddh de lui rendre, nous en doutons ?.

_ Si Mohamed Lamine Haddi était en bonne santé comme ils le prétendent, alors en tant que famille, nous exigeons une visite urgente et immédiate d’une équipe médicale indépendante pour le prisonnier politique, Mohamed Lamine Haddi

_ Comme était indiqué dans leur  déclaration qu’une équipe du conseil  a rendu visite à Mohamed Lamine  dans sa cellule, c’est la meilleure preuve qu’il se trouve dans une  situation très critique à un tel pont qu’il ne peut pas bouger, ce qui a obligé l’équipe à se rendre dans sa cellule.

_ Enfin, nous assurons à l’opinion publique que le sort de notre fils est inconnu depuis douze jours et qu’il est en grève de faim pour la cinquante-deuxième journée consécutive, et qu’il n’a aucun de ses droits légitimes ratifiés par l’Etat marocain avec la Déclaration universelle des droits de l’homme, car il souffre de discrimination raciale et de mauvais traitements de la part du directeur de la prison, “Muhammad Al-Boushiti”, qui est privé de la lecture et des soins, et selon son dernier contact avec nous , il souffrait de maladies (de l’estomac, des reins, de l’asthme, de l’énurésie) et il disait que son odeur corporelle est devenue insupportable, il peut à peine respirer à cause de la sévérité de l’air pollué.

_Par conséquent, nous demandons à nouveau d’organiser une visite urgente d’une équipe médicale spécialisée et indépendante dans la cellule du prisonnier politique sahraoui, Mohamed Lamine Haddi, et d’inspecter son état de santé, car il  est à deux doigts d’une mort certaine.

_ Nous demandons à l’Etat marocain de révéler le sort de notre fils inconnu il y a douze jours
notre appel à la Croix-Rouge internationale, à la communauté internationale, à toutes les organisations de défense des droits de l’homme et à toutes les consciences vivantes, à intervenir d’urgence et immédiatement pour protéger les civils sahraouis et sauver la vie de Mohamed Lamine Hadi s’il est encore en vie..

La famille du prisonnier politique sahraoui et journaliste Mohamed Lamine Haddi