Le MAE Algérien bat en brèche les informations sur le prétendu avertissement lancé par l’Algérie à la Minurso

Abdelaziz Benali -Chérif

ALGER – aps.dz.-Le ministère des Affaires étrangères (MAE) bat en brèche les informations rapportées par des médias étrangers sur le prétendu “avertissement lancé par le Gouvernement algérien” à la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (MINURSO), indique lundi le porte-Parole du MAE, Abdelaziz Benali-Chérif.

En réponse à une question de l’APS “au sujet d’un prétendu avertissement lancé par le Gouvernement Algérien à la Minurso sur le risque d’enlèvement d’étrangers dans les camps de réfugiés sahraouis, colporté par des médias étrangers, dont un site électronique de droit français activant en Algérie”, M. Benali-Chérif a tenu d’emblée à préciser que “les médias ayant servi de support à la propagation de cette information fausse et infondée, versent dans la manipulation et la diffusion d’informations farfelues, dans un but évident de nuire à l’Algérie, à son peuple et à ses institutions”.

Il a affirmé que “le prétendu avertissement du Gouvernement Algérien à la Minurso est d’autant plus fantaisiste et controuvé que les camps sahraouis de Tindouf se trouvent en territoire algérien et que partant, les Forces de sécurité algériennes, à leur tête l’Armée nationale populaire, veillent à la sécurité de l’intégrité du territoire national”.

Le porte-parole du MAE a, par ailleurs, relevé le fait que “le timing choisi par les responsables de ces médias et leurs parrains est loin d’être fortuit, compte-tenu du contexte régional, notamment la proximité de certaines échéances importantes”.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

La communauté et les associations sahraouies en France et en Belgique s’adressent à Morgherini à propos de la détention arbitraire de la militante sahraouie Mahfouda Lefkir

A Mme, Federica Mogherini
Haute représentante de l’Union Européenne
Pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Nous, Le Collectif des Associations Sahraouies de France et de Belgique, nous avons appris que la militante Mahfouda Lefkir avait été arrêtée le vendredi 15 Novembre 2019 par les autorités d’occupation marocaines, alors qu’elle assistait au procès de son cousin Mansour Othman, âgé de 15 ans, qui a été condamné à 1 mois de prison. Mansour a été arrêté le 28 octobre et accusé d’avoir participé aux célébrations de la victoire de l’équipe algérienne en Coupe d’Afrique.

La jeune mère, membre de l’association “Coordination de Gdeim Izik” et de l’Association marocaine des droits de l’homme, a été arrêtée à l’intérieur de la salle d’audience du tribunal de El Aaiún sous prétexte d’avoir “agressé un fonctionnaire” lorsqu’elle avait posé des questions sur le cas de son cousin.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

RASSEMBLEMENT POUR LE RESPECT DES DROITS DU PEUPLE SAHRAOUI – PARIS

Place de la République, Paris, France 12/10/2019

Communiqué

Les associations de la diaspora sahraouie en Europe et particulièrement celles de France, ainsi que les associations, organisations et personnes solidaires avec le peuple sahraoui en France, en Europe, en Afrique se sont rassemblées le 12 octobre 2019, journée commémorant l’unité nationale sahraouie. Ce 12 octobre symbolise encore aujourd’hui l’engagement et la confiance des Sahraouis envers leur Représentant unique et légitime le Front Polisario pour la mise en œuvre de l’autodétermination et le parachèvement de leur liberté et de leur indépendance. Ce rassemblement s’est tenu Place République qui symbolise aussi les valeurs d’une France républicaine attachée à la défense de la liberté et au respect des droits de l’homme.

1. Les présents appellent la France à jouer un rôle positif dans la résolution du conflit du Sahara occidental en cessant de privilégier le point de vue du Maroc, ce qui encourage ce dernier à toujours empêcher l’autodétermination. La France avec cette position participe à la non organisation du référendum d’autodétermination promis aux sahraouis depuis 1991.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Manifestation en solidarité avec le peuple sahraoui le 12 octobre à Paris

PUSL.- La Coordination des associations de la communauté sahraouie en France et la Plateforme française de solidarité avec le peuple du Sahara Occidental organiseront une manifestation le 12 octobre sur la place de la République à Paris entre 15h et 19h.

Cette action, quelques jours avant la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies pour débattre de la Mission des Nations Unies au Sahara occidental, a pour but de sensibiliser l’opinion publique et les Nations Unies à la situation insoutenable à laquelle le peuple sahraoui est exposé dans les territoires occupés.

La France est un allié du Maroc et a consécutivement empêché l’inclusion dans le mandat de la Mission des Nations Unies chargé de la protection de la population sahraouie dans les territoires du Sahara occidental occupés par le Maroc.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

RENOUVELLEMENT DU MANDAT DE LA MINURSO : Le Sahara occidental à l’ordre du jour du Conseil de sécurité

lecourrier-dalgerie.com.- En ce mois d’octobre , les membres du Conseil de sécurité, présidé par l’Afrique du Sud, devraient renouveler le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) avant son expiration le 31 octobre.

Avant cela, ils se réuniront en consultations pour examiner le rapport du Secrétaire général sur la MINURSO. Colin Stewart, représentant spécial du Secrétaire général pour le Sahara occidental et chef de la MINURSO, devrait faire un exposé sur le rapport du Secrétaire général à la MINURSO. Pour rappel, Le 30 avril 2019, le Conseil a adopté la résolution 2468 renouvelant le mandat de la MINURSO pour six mois. Après les deux tables rondes auxquelles ont participé le Maroc et le Front Polisario, la démission de l’envoyé spécial l’ancien chef d’État allemand Horst Köhler, a bloqué la dynamique de négociations qu’il avait enclenchée. Pour rappel, une troisième table ronde devait suivre, mais Köhler a démissionné de son poste brusquement le 22 mai pour des « raisons de santé ». Depuis, une recherche de remplaçant est en cours et aucune annonce n’a encore été faite , en raison de tergiversations du Maroc qui prétend, selon ses organes de propagandes, récuser un envoyé spécial US . Le mandat de l’envoyé personnel repose sur la capacité d’instaurer un climat de confiance entre les parties. Il doit également bénéficier de l’appui du Conseil de sécurité. Pendant ce temps, la situation sur le terrain reste tendue.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Soirée de solidarité avec le peuple sahraoui à Mantes la Jolie

PUSL .- Vendredi 27 du Septembre, la section du Parti communiste français à Mantes La-jolie à organisè une soirée de solidarité avec le peuple sahraoui. La soirée a commencé par un intervention du conseiller municipale de Mantes la jolie Mr.Mark Jamet qui parlé de l’importance de cette initiative pour sensibiliser d’avantage le public français sur la cause Sahraoui, ensuite il à réitéré la position de son parti au côté du peuple Sahraoui dans sa lutte pour la liberté et l’indépendance. L’adjoint du représentant dudu front Polisario en France et chargé de la communauté Sahraouie , a fait un éclairage sur la situation actuelle au Sahara occidental.Ensuite Au programme  y avait la projection du documentaire:la dernière colonie d’Afrique. Qui a été suivi par un débat et  des discussions approfondies sur le l’histoire du conflie et statut juridique du Sahara Occidental et les et la position de la France, qui par son  soutient au Maroc le pousse pour plus d’intransigeance et de rébellion contre la légitimité internationale.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Des navires français contrôlent les eaux du Sahara occidental

PUSL Note: Ce texte ne reflète pas la terminologie ou la ligne éditoriale de PUSL, mais en raison de l’importance des faits présentés, nous avons décidé de publier la version originale dans son intégralité.

Mediapart – 18 SEPTEMBRE 2019 PAR RACHIDA EL AZZOUZI, YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET

Pour contrôler les riches eaux du Sahara occidental, les Forces armées royales du Maroc utilisent des avions de chasse et patrouilleurs livrés par la France. Cette situation illustre les relations incestueuses entre Paris et Rabat, qui contribuent à bloquer la résolution de cet interminable conflit.

Allié indéfectible du royaume chérifien, la France est l’un des fournisseurs d’armes historiques des Forces armées royales du Maroc. Y compris pour les aider dans leur occupation militaire du Sahara occidental. Plusieurs navires et avions de chasse livrés par la France opèrent dans ce ” territoire non autonome sur lequel le Maroc n’a pas de souveraineté reconnue “, selon l’ONU.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Communiqué de la famille de Monsieur Abdallah Abbahah prisonnier politique du groupe Gdeim Izik

Famille d’Abdallah Abbahah – PUSL.-CommAprès avoir rendu visite à Abdallah Abbahah, qui est en isolement cellulaire prolongé depuis son transfert à la prison de Tiflet2 le 7 mai 2018, nous vous informons, conformément à ses souhaits, qu’Abdallah Abbahah a entamé une grève de la faim de 48h les 16 et 17 septembre pour les 5 raisons suivantes:

1. Aucune des réclamations qu’il a présentées aux autorités marocaines au sujet de ses conditions d’incarcération déplorables n’ont jamais été traitées. Le rapporteur spécial sur les représailles (Mme Ana Racu) du Comité des Nations unies contre la torture a également évoqué ces conditions de détention.

2. A de multiples reprises, il a subi des tests sanguins sans se voir communiquer les motifs de tels prélèvements. Jusqu’à ce jour, il ne dispose en tout état de cause pas des résultats. Son médecin choisi n’est pas en mesure de lui rendre visite malgré les mesures provisoires adoptées par le Comité contre la torture de l’ONU qui font droit à sa demande de le voir.

3. En dépit de ses problèmes de santé, aucun médecin ne lui a rendu visite et ce malgré ses nombreuses demandes et l’adoption par le Comité de mesures provisoires en ce sens.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

TICAD 7: le Président Ghali arrive à Yokohama pour le Sommet sur le développement de l’Afrique

YOKOHAMA (Japon)- Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, est arrivé mardi à Yokohama (Japon) pour participer aux travaux de la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7).

Le président Ghali est accompagné d’une importante délégation sahraouie composée du ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek de l’ambassadeur sahraoui en Ethiopie, représentant permanent de la RASD auprès de l’Union africaine, Lamine Baali, et du conseiller du président Badati Breica.

Outre sa participation aux travaux de cette Conférence, prévue du 28 au 30 août, le Président Ghali aura plusieurs entretiens avec les dirigeants africains.

La conférence de la TICAD 7, organisée à l’initiative du gouvernement japonais conjointement avec l’ONU, le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque mondiale, se veut un espace international de concertation pour le développement du continent africain.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Le Comité contre la torture a annoncé qu’il se rendrait au Maroc après les représailles exercées contre M. ASFARI et a alerté sur les conditions déplorables de la détention d’Abdallah Abbahah

PUSL.- Le 6 août, le Comité contre la torture a examiné le suivi des observations finales, des communications individuelles et des représailles aux termes de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La rapporteure sur le suivi des représailles, Ana Racu, a annoncé que le comité avait rencontré la Mission permanente du Maroc. Le Rapporteur a déclaré que le Comité avait demandé à plusieurs reprises à l’État partie de prendre des mesures provisoires pour alléger les conditions déplorables de détention de M. Abbahah. L’avocate de M. Abbahah, Me Olfa Ouled, a présenté une communication auprès du Comité contre le Maroc. Des mesures provisoires immédiates ont été adoptées en mai 2018. Ces mesures appelent à la libération provisoire de M.Abbahah et à la mise en œuvre de mesures alternatives telles que la résidence surveillée. Ces mesures enjoignent également la cessation de tous les mauvais traitements et l’accès à un docteur de son choix. Le Maroc n’a respecté aucune des mesures provisoires.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Condamnation de la répression violente de la police du Maroc contre la population civile sahraouie

Condamnation de la répression violente de la police et de l’armée du Royaume du Maroc cntre la population civile sahraouie dans les territoires occupés du Sahara Occidental

Les événements survenus le 19 juillet dernier à El Ayoun, avec l’intervention et l’attaque de la police contre des familles sahraouies descendues pacifiquement dans la rue à l’occasion de la victoire de l’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, pour revendiquer leur droit à l’autodétermination et la mise en œuvre du référendum, constitue un cas grave de violence et de répression de la liberté d’expression et de manifestation libre. Cette répression a causé des dizaines de blessés et la mort d’une jeune femme de 23 ans, Sabah Azman Hameida.

Ce dernier épisode de violence et de répression ne fait que confirmer les faits décrits dans le dernier rapport du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (Ohchr) qui s’inquiète de la persistance « de la torture et de la violence, du recours à la détention arbitraire et le déni des droits civils et humains les plus élémentaires des prisonniers politiques », appelant les institutions marocaines à assumer leurs responsabilités et à garantir le respect des droitshumains et la liberté d’expression à tous, sans discrimination aucune.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>
1 2 3 8