L’UE réclame des informations sur les accusations de mauvais traitements des Sahraouis dans les prisons marocaines

libertadpresospoliticossaharauisaps.dz

BRUXELLES – L’Union européenne (UE) a réclamé des informations sur le cas du prisonnier politique sahraoui Mohamed Daoudi, victime de tortures et de mauvais traitements, lors de sa détention, début octobre, à la prison de Guelmim (Maroc) par les autorités d’occupation marocaines, a indiqué la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

“La délégation de l’UE au Maroc s’interroge actuellement sur le cas de Mohamed Daoudi auprès de la CNDH (Conseil national marocain des droits de l’Homme)”, a fait savoir Mogherini dans une réponse écrite adressée à l’eurodéputée espagnole Paloma Lopez qui l’interpellait sur la situation de ce prisonnier politique sahraoui.

La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’UE a promis, à ce titre, de “communiquer au Parlement toutes les informations qu’elle pourra obtenir à cet égard”.

L’UE, a-t-elle poursuivi, suit de près la situation des droits de l’homme au Maroc et au Sahara occidental à travers des contacts avec les organisations de la société civile, les défenseurs des droits de l’homme, le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) et ses bureaux régionaux.

Leer más …L’UE réclame des informations sur les accusations de mauvais traitements des Sahraouis dans les prisons marocaines

L’intergroupe paix pour le peuple sahraoui exige la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis

parlamento-europeo1

L’intergroupe “paix pour le peuple sahraoui” au Parlement européen compte saisir prochainement la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini pour exiger la “libération immédiate” de tous les prisonniers politiques sahraouis, a-t-il fait savoir, dénonçant les mauvais traitements dont sont victimes les détenus sahraouis dans les prisons marocaines.

“L’intergroupe s’adressera à la haute représentante, Mme Mogherini, pour que la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis à la demande du Parlement européen soit obtenue dans les plus brefs délais”, a-t-il indiqué dans un communiqué publié quelques jours après la réunion consacrée à la situation des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines.

L’intergroupe a jugé, à ce titre, “urgent” que la mission des Nations unis pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso) “veille à ce que le suivi et le respect des droits de l’homme de la population sahraouie soient inclus dans son mandat”.

Leer más …L’intergroupe paix pour le peuple sahraoui exige la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis

Les dégâts des inondations sur les infrastructures coloniales

Equipo Media

L’oued Saguia El Hamra n’avait pas coulé comme cela depuis 1987. Les fortes pluies tombées au Sahara Occidental du 28 au 31 octobre 2016 ont entrainé une crue de l’oued qui a eu de multiples conséquences. Les effets ont été aggravés par l’absence de respect de l’environnement naturel dans les constructions d’infrastructures du colonisateur marocain. Du fait de la non décontamination du territoire des restes explosifs de guerre, et des mines terrestres, il est très probable que de nombreux de ces engins de mort soient maintenant dans les grandes villes.

Les mines terrestre et autres restes explosifs de guerre se trouvaient en grande majorité à l’est de El Aaiun, à proximité du mur de défense marocain. Du fait des fortes pluies, le lit de l’oued s’est très élargi et l’eau a tout emporté.

Le lit de l’Oued Saguia passe au Lieu-dit Gouairet Lhoussein près de la commune Sid Ahmed El Aaroussi à 25 km au sud de Essmara occupée. Des témoins ont informé l’Equipe Média qu’ils avait vu de nombreux restes de guerre là où l’eau s’était retirée.

Leer más …Les dégâts des inondations sur les infrastructures coloniales

Le sixième anniversaire de démantèlement sauvage de campement Gdeim Izik

gdeim-izik

 

Prisonniers politiques sahraouis Groupe Gdeim Izik
Prison El-Aarjat Salé Maroc
Le 07 novembre 2016

Communiqué

On commémore aujourd’hui le  sixième anniversaire de démantèlement militaire de campement Gdeim Izik des personnes déplacés, ainsi les perquisitions et saccage des maisons qu’a connu la ville d’El Aaiun occupée ce même jour.

Après un mois de résistance et de défi, pendant lequel le peuple sahraoui aux territoires occupés a démontré les plus grandioses formes de protestation et de résistance pacifique, ce qui a perturbé la machine coloniale, qui n’a pas trouvé de solution autre que la répression d’un peuple sans défense, mais armé de son droit à la liberté et à la dignité sur son territoire. Elle a brulé les tentes, maltraités les enfants, les femmes et les personnes âgés, enlevés et emprisonnés des centaines des sahraouis, elle a tué des protestants pacifiques.

Leer más …Le sixième anniversaire de démantèlement sauvage de campement Gdeim Izik

Uso de cookies

porunsaharalibre.org utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies