Accord de pêche UE – Maroc : La Commission européenne respectera l’arrêt de la CJUE

elmoudjahid.com.- La Commission européenne respectera le jugement de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a conclu le 27 février dernier que l’accord de pêche UE-Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental, a affirmé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini qui a souligné que les décisions de cette Cour sont «contraignantes» pour les institutions de l’Union et ses Etats membres.

La Commission européenne respectera le jugement de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a conclu le 27 février dernier que l’accord de pêche UE-Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental, a affirmé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini qui a souligné que les décisions de cette Cour sont «contraignantes» pour les institutions de l’Union et ses Etats membres.  «La Commission respectera le jugement de la CJUE, dont les décisions sont contraignantes pour toutes les institutions de l’UE et tous les Etats membres», a-t-elle écrit dans sa réponse à l’eurodéputé, Miguel Urban Crespo, qui exhortait la Commission à suspendre les négociations de nouveaux accords commerciaux, agricoles et de pêche, avec le Maroc.

La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité a déclaré, à ce titre, que la Commission a «pris note» de l’arrêt de la CJUE et «l’examine de près afin d’en déterminer les conséquences et les éventuelles mesures à prendre». Evoquant l’autre arrêt de la CJUE rendu le 21 décembre 2016, la première responsable de la diplomatie européenne a reconnu que l’accord d’association UE-Maroc «ne prévoit, actuellement, aucune base légale pour accorder des préférences tarifaires aux produits provenant du Sahara occidental» occupée. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Horst Köhler attendu à Laâyoune pour une visite de quatre jours

Horst Köhleryabiladi.com-. Horst Köhler prévoit de se rendre dans la première semaine d’avril à Laâyoune. L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara sera en visite durant quatre jours. Au quartier général de la MINURSO, les préparatifs pour le médiateur allemand ont déjà commencé, avec notamment des travaux de peinture.

Au cours de son séjour, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU compte effectuer des tournées, par avion, sur les quatre Team Site de la MINURSO installés dans la région. A Laâyoune, Köhler devrait également se réunir avec les représentants des associations pro-Polisario, des unionistes et des autorités marocaines.

Le choix du timing de la visite est bien calculé. En effet, cette date est à quelques jours d’écart de la présentation d’un nouveau rapport d’Antonio Guterres sur la Sahara occidental, ce qui réduit les marges de manœuvre du Maroc. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Traitements inhumains et dégradants des 4 prisonniers politiques saharaouis en grève de la faim

Sidi Abdallahi Abbahah, Abdallahi Lakfawni, El Bachir Boutanguiza et Mohamed Bourial, prisonniers du groupe de Gdeim Izik et détenus au sein de la Prison Kenitra, en grève de la faim et donc placés à l’isolement depuis le 9 mars, continuent leur protestation malgré les traitements dont ils font l’objet.

En dépit de plusieurs plaintes envoyées aux autorités judiciaires marocaines par leur avocate française, Maitre OULED, pour demander l’ouverture urgente d’une enquête pour traitement inhumain, cruel et dégradant du fait de leur isolement, la santé des prisonniers demeure préoccupante.

Deux avocats de l’équipe de défense ont rendu visite aux prisonniers le 21 mars dernier et les prisonniers étaient très affaiblis.

Pour rappel, la loi marocaine autorise seulement l’isolement de détenus par mesure de précaution ou de sécurité, ce qui n’est pas applicable aux cas de ces quatre prisonniers.

Les prisonniers politiques sont maintenant en grève de la faim depuis le 9 mars, exigeant l’amélioration de leur conditions de détention ainsi que leur transfert au sein d’établissements pénitentiaires près de leurs familles. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Kohler: mon mandat consiste à parvenir à une solution garantissant l’autodétermination du peuple sahraoui

Horst KöhlerNew  YorK, 24 marrs 2018 (SPS)

L’ancien président allemand, Horst Kohler, a défini avec clarté son mandat en tant qu’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental, en expliquant devant le Conseil de sécurité qu’il consistait à “trouver une voie pour l’avenir” pouvant mener à une solution garantissant l’autodétermination du peuple sahraoui.

“Mon rôle dans ce processus n’est pas celui d’un arbitre qui doit juger qui avait raison et qui avait tort dans le passé. Mon mandat consiste à trouver une voie pour l’avenir, une voie pouvant mener à une solution mutuellement acceptable et qui permette l’autodétermination du peuple sahraoui”, a affirmé Kohler dans sa première présentation sur le Sahara occidental, reprise par  l’APS..

Kohler qui a expliqué sa vision du processus de paix qu’il compte relancer prochainement a précisé que son objectif était de relancer les négociations directes entre les deux parties au conflit dans le courant de l’année 2018. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Le Maroc menace la vie des prisonniers de Gdeim Izik

Le 9 mars, 8 prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik détenus au sein des prisons d’Ait Melloul et de Kenitra, ont entamé une grève de la faim pour exiger le respect de leurs droits fondamentaux.

Le 8 mars, les directeurs respectifs de ces deux prisons ont informé les prisonniers qu’ils avaient reçu une note de service, une note officielle disant que s’ils entamaient une grève de la faim, ils seraient placés à l’isolement.

Dans la prison d’Ait Melloul, Sidahmed Lemjeyid et Mbarek Lefkir ont suspendu leur grève de la faim le 12 mars après les menaces proférées par le directeur de la prison. 

Selon les informations des familles, Mohamed Bani et Brahim Ismaili ont été placés à l’isolement le 12 mars sans aucun accès à l’eau potable. Les cellules d’isolement au sein desquelles ils ont été confinés sont connues pour être des “cercueils” et n’ont pas de fenêtres, les prisonniers doivent dormir par terre.

La fille de M. Ismaili a rapporté le fait que le directeur régional des prisons d’Agadir et le directeur de la prison d’Aït Melloul 2 ont dit à M. Ismaili que s’il tombait dans le coma, ils lui donneraient une injection pour se débarrasser définitivement de lui. Ce qui mettrait “fin aux ennuis”.

Le 9 mars dernier, à 8h du matin, Sidi Abdallahi Abbahah, El Bachir Boutanguiza, Mohamed Bourial et Abdallahi Lakfawni ont été conduits dans des cellules d’isolement à Kenitra puisqu’ils ont décidé d’entamer une grève de la faim. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>