Résumé des Interventions des Membres du Conseil de Sécurité

Ci-joint un bref résumé des interventions des membres du conseil de sécurité lors de la réunion sur le Sahara occidental  le 27 avril 2018

12 votes pour

3 abstentions : Chine, Ethiopie et Russie

Etats-Unis  (oui)

Nous, les états membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies, avons laissé tomber le Sahara occidental dans un conflit gelé.

Notre objectif est d’envoyer 2 messages :

  • Changer notre manière de traiter la situation au Sahara occidental,
  • Soutien total aux efforts de Koehler. Les USA veulent enfin voir des avancées… attendent que les protagonistes retournent à la table des négociations durant les 6 prochains mois. Le plan d’autonomie du Maroc est « sérieux, réaliste et crédible », il représente une approche possible pour résoudre le conflit. Il serait regrettable pour chacun de rejeter les termes de la résolution dans le but de marquer des points politiquement.

Citation de John Bolton dans son livre de 2008 : « La MINURSO semble en route pour exister éternellement… »

Leer más …Résumé des Interventions des Membres du Conseil de Sécurité

La France a une lourde responsabilité dans la non-décolonisation du Sahara Occidental. Lettre ouverte à Emmanuel Macron

humanite.fr.– Lettre ouverte d’universitaires et de chercheurs internationaux à Emmanuel MACRON, Président de la République française

Monsieur le Président de la République,

le 27 février 2018, la Cour de justice de l’Union européenne, dans son jugement sur les accords de pêche entre l’UE et le Maroc, a rappelé de manière très claire l’absence de souveraineté de l’État marocain sur le territoire du Sahara Occidental et sur ses eaux adjacentes, invitant implicitement à respecter la souveraineté permanente du peuple sahraoui, représenté par le Front Polisario, sur ses ressources naturelles. Cet arrêt, qui empêchera désormais les États-membres de l’UE d’importer des produits (agricoles, halieutiques, miniers, …) en provenance de ce territoire non autonome des Nations unies, ne fait que souligner l’urgence d’une décolonisation pacifique de ce territoire, en conformité avec la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée générale de l’ONU et attendue depuis le départ de l’Espagne en février 1976.

Leer más …La France a une lourde responsabilité dans la non-décolonisation du Sahara Occidental. Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Accord de pêche UE-Maroc : Bruxelles rassure les Sahraouis et enfonce Rabat


Algerie Patriotique.- La Commission européenne respectera, lors des négociations sur un nouveau protocole relatif à l’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Maroc, la décision de la Cour européenne de justice (CJUE) qui exclut les eaux territoriales sahraouies, affirment des sources sahraouies responsables se référant aux déclarations d’une ministre espagnole.

Dans une déclaration, lundi, à son arrivée à Bruxelles pour participer à la réunion des ministres européens de la Pêche, la ministre espagnole de l’Agriculture et de la Pêche, Isabel Garcia Tejerina, a précisé que le nouvel accord de pêche UE-Maroc «respectera scrupuleusement la décision de la Cour européenne de justice (CJUE) qui a conclu que l’accord en question ne s’applique pas aux eaux territoriales du Sahara Occidental», affirmant que les négociations devant être lancées à cet effet «ne portent pas sur la prorogation de l’actuel accord de pêche (qui expirera le 14 juillet 2018) mais concernent un nouvel accord qui tient compte de la décision de la CJUE».

La ministre espagnole a souligné que les négociations sur un nouvel accord de pêche UE-Maroc, auxquelles les ministres européens de la Pêche ont donné leur feu vert lundi, «respecteront scrupuleusement» la décision de la CJUE qui a conclu que ledit accord «ne s’applique pas «au Sahara Occidental et à ses eaux territoriales» car il s’agit d’un territoire occupé par le Maroc.

Leer más …Accord de pêche UE-Maroc : Bruxelles rassure les Sahraouis et enfonce Rabat

Mémorandum sur les allégations du Royaume du Maroc sur la zone tampon

Le Maroc a orchestré ces jours ci un tapage médiatique et diplomatique sans précédent qui a atteint le stade de l’hystérie. Il a même brandi la menace d’engager une action militaire pour annexer les zones libérées, prétextant, selon Rabat, que les forces sahraouies ont violé l’accord du cessez-le-feu conclu entre les deux parties depuis 1991.

Ce tapage de Rabat a été accompagné par une campagne de désinformation sur la réalité qui existe sur le terrain en semant la confusion sur les données géographiques acceptées d’un commun accord par les deux parties, le Front Polisario et le royaume du Maroc.

C’est à ce sujet que les clarifications suivantes s’imposent:

1- L’Accord Militaire N° 1 organisant l’opération du cessez-le-feu entre le Front Polisario et le Maroc stipule que le mur de défense est la ligne de démarcation entre les deux armées jusqu’a à la tenue du référendum et connaitre le statut définitif du territoire, avec la création d’une zone tampon à l’Est du mur large de 5 km sur 2700 km de long.

Leer más …Mémorandum sur les allégations du Royaume du Maroc sur la zone tampon

Uso de cookies

porunsaharalibre.org utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies