Le Maroc reporte le procès d’un journaliste Sahraoui.

Le tribunal de première instance d’ El Ayoun a reporté au 14 mai le procès de Laaroussi Ndour, arbitrairement détenu depuis le 2 mai 2018

Le photographe et rédacteur du Centre Bentilli, l’un des groupes media sahraouis dans les territoires occupés, qui écrit et filme quotidiennement les violations des droits humains au Sahara occidental perpétrées par le Maroc, a été arrêté et maltraité sur l’avenue Smara selon plusieurs témoins

Ce matin alors qu’il était présent à la cour, il n’avait pas la prothèse auditive dont il avait besoin, elle lui a été confisuqée par les autorités marocaines d’occupation.

Le procès a été reporté puisque Ndour ne pouvait pas entendre correctement.

Des amis, des militants et des membres de sa famille étaient venus au tribunal apporter leur soutien au journaliste et protester contre sa détention arbitraire Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Nouveaux transferts de prisonniers politiques Sahraouis

Sidi Abdallahi Abbahah et Mohamed Bourial, prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik ont été transférés le matin du 7 mai de la prison de Kenitra à celle de Tiflet 2

Selon des informations des familles, Abdallahi Abbahah et Mohamed Bourial ont été très mal traités.

Une nouvelle fois, le transfert de ces prisonniers politiques a eu lieu sans que leurs familles ni leurs avocats n’en aient été informés.

Sidi Abdallahi Abbahah a été condamné à la prison à perpétuité et est systématiquement la cible de répression et de torture depuis son arrestation arbitraire en 2010

Mohamed Bourial a été condamné à 30 ans de prison.

Tous les deux ont poursuivi une grève de la faim de 33 jours cette année avec leurs camarades Mohamed El Bachir Boutanguiza et Abdallahi Lakfawni. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>