COMMUNIQUE: Le Front POLISARIO a saisi la Cour de Justice Européenne d’un recours en annulation de l’accord UE/Maroc du 28 janvier 2019

Le Front POLISARIO a enregistré auprès du greffe de la Cour de Justice de l’Union Européenne un recours en annulation contre la décision du 28 janvier 2019, par laquelle l’Union européenne a conclu un accord d’association avec le Maroc, en décidant que cet accord s’appliquerait sur le territoire du Sahara occidental.

Dans son arrêt du 21 décembre 2016, la CJUE a jugé que le Maroc et le Sahara occidental étaient deux territoires distincts et séparés, et qu’il ne pouvait y avoir d’activité économique sur le territoire qu’avec le consentement du peuple du Sahara occidental. Ces principes ont été confirmés par deux arrêts de 2018, pour la pêche et pour l’espace aérien.

Le Front POLISARIO s’était aussitôt manifesté pour négocier les accords nécessaires au développement du territoire, dans le respect des décisions de la CJUE. Or, les dirigeants européens ont fait un autre choix. Dans la mesure où la Cour a dit qu’il ne pouvait pas y avoir « d’application de fait », ils ont imaginé un mécanisme « d’application de droit », en inventant un processus explicite d’extension de l’accord UE/MAROC sur le territoire du Sahara occidental. Il s’agit d’une violation caractérisée du principe de souveraineté. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

El-Aaiun assiégée par les Forces d’Occupation

Equipe Media 25 avril 2019 – El-Aaiun -Sahara Occidental occupée

Jeudi 25 avril 2019, Les forces d’occupation marocaine ont été déployées partout dans El-Aaiun occupée afin d’empêcher des manifestations demandant l’organisation, d’un référendum d’autodétermination, la libération de tous les détenus Sahraoui qui croupissent dans les geôles du Maroc, et mettre fin au pillage des ressources naturelles.

La coordination des associations des droits de l’homme a El-Aaiun n’a pas précisé une place pour la manifestation Alors que des centaines d’agents de la police marocaine en civil et uniforme ont bloqué la rue Essmara et toutes les ruelles au centre ville. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>