Association des Amis de la RASD – France: Au Sahara occidental occupé, la répression contre les civils sahraouis toujours aussi cruelle

PUSL.- Ce samedi 20 juillet 2019, les Sahraouis habitant les principales villes du Sahara occidental occupé par le Maroc ont voulu, comme beaucoup d’autres supporters africains, fêter la victoire de l’équipe algérienne des Fennecs à la Coupe d’Afrique des Nations.

Mais la fête ne semble pas possible au Sahara occidental occupé en particulier à la ville capitale d’El Aïoun. En effet les forces de répression marocaines toujours présentes dans la ville se sont déchaînées contre une foule venue fêter cette victoire.

Canons à eau, engins militaires, forces policières et militaires ont affronté avec violence cette foule rassemblée pacifiquement. Une jeune femme de 23 ans, Sabah OTHMAN AMEIDA y a perdu la vie, écrasée par un véhicule qui a foncé sur la foule à pleine vitesse. Plusieurs femmes ont également été blessées au visage et n’ont pas eu accès aux soins, l’hôpital ayant été fermé. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Lettre du Front Polisario à Federica Mogherini

S.E..Federica Mogherini Haute Representante de l’Union Européenne pour les Affaires Étrangères et la politique de Sécurité

Excellence Madame la Haute Representante,

Nous vous écrivons dans l’urgence à propos d’événements sanglants qui ont eu lieu dans les territoires du Sahara occidental illégalement occupé par le Maroc.

En effet, les forces d’occupation ont mené une répression inouïe contre les civils sahraouis au motif que ceux-ci célébraient joyeusement – et pacifiquement – la victoire de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations.

Cette répression s’est soldée par un bilan sinistre : une jeune fille, Sabah, âgée d’à peine 23 ans, a été délibérément percutée par un engin des forces auxiliaires et y a laissé sa vie.

Plusieurs autres manifestants ont été blessés, d’autres encore ont subi brimades et bastonnades, la traque s’est poursuivie jusque tard dans la nuit. Des arrestations ont eu lieu, et un climat de terreur règne sur toute l’étendue du territoire. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>