L’Algérie rappelle son ambassadeur en Côte d’Ivoire pour “consultations”

aps.dz.- L’Algérie a décidé de rappeler son ambassadeur en Côte d’Ivoire pour “consultations”, suite aux déclarations du ministre ivoirien des Affaires étrangères, lors de l’ouverture d’un prétendu consulat de son pays à la ville de Laâyoune occupée du Sahara occidental, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

“Le ministère des Affaires étrangères a décidé de rappeler, pour consultations, l’ambassadeur d’Algérie en Côte d’Ivoire, suite aux déclarations sibyllines et insidieuses du ministre des Affaires étrangères ivoirien, lors de l’ouverture d’un prétendu consulat de Côte d’Ivoire à Laâyoune, au Sahara occidental”, précise la même source, relevant que cette ouverture “intervient au mépris des principes et des objectifs consacrés par l’acte constitutif de l’Union africaine, notamment l’impératif d’unité et de solidarité entre les peuples d’Afrique et la défense de l’intégrité territoriale et l’indépendance des pays membres de l’Union.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

L’Algérie réagit à l’ouverture d’un consulat ivoirien au Sahara Occidental

alg24.net.- L’Algérie a qualifié mardi l’ouverture par le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire d’une représentation diplomatique dans la ville sahraouie occupée de Laayoune de « transgression flagrante du droit international » et de « violation aux engagements issus de l’acte constitutif de l’Union africaine (UA) », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L’Algérie a prix acte de l’ouverture par le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire d’une représentation diplomatique dans la ville de Laayoune au Sahara Occidental », lit-on dans le communiqué.

Ce genre d’acte émanant d’un membre fondateur de l’UA est une violation aux engagements issus de l’acte constitutif de l’UA et une transgression flagrante du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU concernant la question de décolonisation du Sahara Occidental », souligne le texte.

Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>