Expert des droits de l’homme de l’ONU n’est pas en mesure d’effectuer une visite au Maroc faute de garanties

GENÈVE (19 mars 2019) UN  (ohchr.org).- Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’indépendance des juges et des avocats, Diego García-Sayán, a annoncé que les conditions nécessaires à sa visite au Maroc ne sont pas remplies.

“Le Gouvernement marocain n’a pas été en mesure d’assurer un programme de travail conforme aux besoins du mandat et aux modalités applicables aux visites de pays des procédures spéciales», a-t-il dit.

L’expert des droits de l’homme devait se rendre dans le pays du 20 au 26 mars 2019 pour examiner l’impact des mesures visant à garantir l’indépendance et l’impartialité du pouvoir judiciaire et des procureurs, ainsi que l’exercice indépendant de la profession d’avocat.

“Il est très regrettable que les suggestions de lieux à visiter et le programme de la visite n’aient pas été pleinement pris en compte par le Gouvernement. C’est une condition préalable essentielle à l’exercice du mandat de Rapporteur spécial d’être en mesure de déterminer librement ses priorités, y compris les lieux à visiter”, a-t-il dit. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

Décolonisation: cuisant échec pour le Maroc au séminaire du Comité des 24 à Grenade

algeriepatriotique.com. Le Marco vient d’essuyer un nouvel échec au sein du Comité spécial de décolonisation de l’ONU, dit Comité des 24, qui vient de conclure les travaux de son séminaire annuel de décolonisation à Grenade, dans les Caraïbes.

Malgré une mobilisation inégalée de son appareil diplomatique et une débauche de moyens considérables dans tous les pays de la région, le Maroc n’a pas réussi à donner un cachet reconnu à la participation des soi-disant élus locaux de Dakhla et de Laâyoune, villes occupées du Sahara Occidental.

La réponse des membres du Comité qui ont participé au séminaire a été sans équivoque : le Front Polisario est, et demeure, comme le dictent les résolutions de l’Assemblée générale, le seul représentant légitime du Sahara Occidental, territoire non autonome inscrit sur la liste du Comité en charge de la décolonisation.

Dès l’ouverture des travaux du séminaire, nombre de pays membres et participants ont exigé du président du Comité, l’ambassadeur d’Antigua et Barbuda, de définir la qualité de la présence des deux personnes en question à cette rencontre. Le président du Comité a fini par admettre publiquement que les «deux individus» sont présents en qualité d’«invités personnels».

Ce n’est donc pas au titre de représentants du peuple du Sahara Occidental ni en une quelconque présumée qualité de représentant élu que ces «deux individus», selon les propres termes du président du Comité, ont été admis à ce séminaire. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>

4ème Commission des Nations Unies appelée à visiter les territoires occupés du Sahara occidental

Isabel Lourenço

Lors de la réunion de la Quatrième Commission pour la décolonisation des Nations Unies, qui a eu lieu du 3 au 6 octobre, Isabel Lourenço, collaboratrice de PUSL et membre de la Fundación Sahara Occidental, a dénoncé la situation des prisonniers politiques et attiré l’attention sur la responsabilité de la communauté internationale qui, avec sa complicité silencieuse et son inaction, est responsable des souffrances du peuple sahraoui.

Après avoir dénoncé certains des crimes commis par le Royaume du Maroc, elle a appelé à la visite d’une mission de la 4ème Commission dans les territoires occupés, comme stipulé dans le mandat de cet organe. Lire la suite…

Ayúdanos a difundir >>>