Communiqué de presse – Sans nouvelle de M.Mohamed Lamin HADDI en grève de la faim depuis 60 jours

This post is also available in: Español (Espagnol) Português (Portugais - du Portugal) English (Anglais) العربية (Arabe)

PUSL.- Mohamed Lamin HADDI, prisonnier politique du groupe Gdeim Izik, actuellement détenu à  la prison de Tiflt2, condamné à 25 ans, n’a pas donné de nouvelles depuis plus de 17 jours. Le 25 février, il avait indiqué avoir atteint son 43ème jour de grève de la faim.

Mohamed Lamin est en isolement cellulaire prolongé depuis le 17 septembre 2017.

Face au désespoir dans lequel il se trouve compte-tenu des conditions de détention inhu-maines à Tilfet2, et après avoir épuisé toutes les autres voies de recours, Mohamed Lamin n’a eu d’autres choix que de recourir à une grève de la faim ouverte puisqu’il n’a plus rien à perdre.

M. Sidi Abdallah ABBAHAH et M. Bachir KHADDA du groupe de Gdeim Izik, également détenus à Tiflet2, ont fait une grève de la faim, respectivement de 44 et 43 jours pour les mêmes raisons. Malgré des promesses de transfert, ils sont toujours à Tiflet2.

Malgré une situation prévisible et risquée, Mohamed Lamin a décidé de s’engager dans cette forme de protestation, une protestation qui ne peut qu’être soutenue par sa famille et son avocate, puisque malheureusement sa voix ne peut être désormais entendue qu’à travers cette grève de la faim, qui pourrait conduire à sa mort. Mohamed Lamin a décidé de prendre ce risque pour se réapproprier sa vie.

Selon les autorités marocaines, M. HADDI est en bonne santé et n’est pas en grève de la faim.

Pourtant, le Procureur du roi n’a pas répondu à la plainte de Maitre OULED, l’avo-cate de M. HADDI, reçue le 2 février dernier, et la direction pénitentiaire n’a pas non plus répondu aux multiples plaintes de sa famille.

Le dernier appel de M. HADDI à sa famille date du 25 février dernier.

L’absence de nouvelles soulève de sérieuses questions et préoccupations. Au regard de cet élément, sa famille a tenté de lui rendre visite mais n’a pas été autorisée à le voir.

Sa famille et son avocate expriment de sérieuses inquiétudes quant à la situation actuelle de M. HADDI et demandent maintenant une preuve urgente de ce que M. Haddi est tou-jours en vie, puisqu’il est désormais supposé avoir atteint son 60ème jour de la grève de la faim.

Nous rappelons que M. HADDI a déclaré qu’il ne mettra fin à sa grève de la faim que s’il est transféré de Tiflet2 afin de mettre fin à l’isolement cellulaire prolongé auquel il est soumis depuis près de 4 ans maintenant.

13 mars 2021 
La Famille de M.Mohamed Lamin HADDI 
Maître Olfa OULED